Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mot d'intro

"Quand Agnès travaillait peu, quand j'étais encore plus connu qu'elle, les gens s'asseyaient littéralement sur sa tête pour me parler. Nous sourions de voir aujourd'hui combien les choses ont changé, combien les mêmes ont changé d'attitude. Quant à moi, j'ai toujours attendu qu'elle ait du succès. Elle le mérite." JEAN-PIERRE BACRI

Ecoutez, découvrez


 

 


 

 

Contact

Envoyer MP sur Facebook
en cliquant ici
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 13:30
« Un air de famille » version kitch, hilarante et originale, mise en scène par Dejan Ilic de retour au théâtre Michel Galabru à Paris à partir du 16 mai!

Avec Laurent Mentec , Richard Medkour , Marie Delaroche , Vanessa Luna , Rodolphe Saulnier , Christine Zavan 

 Une famille de tziganes se retrouve, comme tous les vendredis soirs, au « Père Tranquille » le bar du fils aîné. La femme de ce dernier tarde à arriver.  En l'attendant, les personnages discutent, se disputent, crient, dansent, rient, se battent... Une joyeuse cacophonie sur fond de règlements de comptes, problèmes sentimentaux, jalousie entre frères, rancœurs... Mais surtout d'amour familial !  

 « Vivante » est l'adjectif qui décrit au mieux cette surprenante pièce. L'idée de remasteriser le texte d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri à la sauce tzigane est à la fois osée et géniale. Car si la version originale d'Un air de famille peut paraître à certains un peu longuette, impossible de s'ennuyer avec cette nouvelle version ! Le décor, déjà, suffit à attirer l'attention du spectateur : un bric à brac d'objets hétéroclites et colorés, du linge qui sèche au tableau du défunt père de famille,  aux chaises acidulées, au bar encombré... 

Si toutefois l'attention du spectateur se relâchait, les airs de musique tzigane qui surgissent régulièrement de la vieille radio du bar le rappelleront à l'ordre, non seulement grâce à leur intensité sonore, mais surtout grâce aux danses endiablées dans lesquelles se lancent les personnages à l'entente des premières notes.  

 Les personnages, hauts en couleur, ne peuvent laisser le spectateur impassible. Certes un peu caricaturaux, ils en sont d'autant plus désopilants. Le frère aîné, un rustre au bon cœur qui traîne en jogging et se morfond en attendant le retour de sa femme ; la sœur, trentenaire experte des tours de passe-passe qui ne prend rien au sérieux (c'est en tout cas ce qu'elle veut faire croire) ; le frère cadet, chemise ouverte, torse poilu et chaînes en plaqué or, qui semble sortir tout droit de La vérité si je mens ; sa femme, une cruche soumise et béate d'admiration devant son mari ; la mère, vieille, raleuse, qui règne en despote ; enfin le serveur, malmené et insulté mais qui, à force, fait quasiment partie de la famille...  

Tous ces personnages sont interprétés par une troupe de comédiens pleins de vie, de conviction et surtout de talent !  

Pièce atypique et hilarante, Un air de famille version tzigane  nous offre 1h20 de plaisir concentré !  

 Informations pratiques 

Attention! Plus que neuf représentations

Les vendredis, samedis à 20h et les dimanches à 17h à partir du 16 mai et jusqu'au 1er juin 

Théâtre Michel Galabru

4, rue de l'Armée d'Orient (en face du 53 rue Lepic) 75 018 Paris

01 42 23 15 85 - Agences et points de vente habituels 

Plein tarif : 22€ ; Tarif réduit : 14€ ; Groupe : 11€

Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires