Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mot d'intro

"Quand Agnès travaillait peu, quand j'étais encore plus connu qu'elle, les gens s'asseyaient littéralement sur sa tête pour me parler. Nous sourions de voir aujourd'hui combien les choses ont changé, combien les mêmes ont changé d'attitude. Quant à moi, j'ai toujours attendu qu'elle ait du succès. Elle le mérite." JEAN-PIERRE BACRI

Ecoutez, découvrez


 

 


 

 

Contact

Envoyer MP sur Facebook
en cliquant ici
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 08:39

La séance se termine. La lumière s'allume, les acteurs apparaissent. Devant nous. Comme s'ils avaient crevé l'écran, au sens propre. Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri et Jamel Debbouze étaient au Majestic de Lille, mercredi, pour un débat à l'issue de la projection en avant-première du nouveau film de l'actrice, réalisatrice et chanteuse. Un événement parmi d'autres de cette semaine régionale de cinéma.

«  Merci, j'ai l'impression d'avoir passé une soirée avec des amis. » À double titre. Confortablement assise dans son fauteuil, cette spectatrice loue ainsi le film Parlez-moi de la pluie (sortie le 17 septembre). Son style proche du public. Cette simplicité dans l'expression qui facilite l'identification du spectateur aux personnages. Et puis surtout, elle a maintenant, face à elle, les acteurs qui campent les personnages. Des stars : Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri et Jamel Debbouze, passés devant l'écran dès le film terminé.

«  Vous êtes mieux dans la réalité qu'à l'écran », flatte d'ailleurs une autre spectatrice, s'adressant à Jamel. Ce dernier plaisante : « C'est ce que je me tue à dire... à qui veut l'entendre. » Il a hésité pour finir sa phrase.

Faudrait pas froisser Mélissa Theuriau, son épouse !

Approcher ceux qu'on ne voit jamais « en vrai ». Leur poser des questions, comme le font les journalistes à la télé et dans les journaux. Sur la genèse du film, le choix du titre. Mais comme les films des Jaoui - Bacri soulèvent des questions et font passer des messages, ça suscite aussi le débat. Réagissant au personnage de domestique maghrébine du film, une spectatrice raconte sa propre expérience au Maroc. À plusieurs reprises, Agnès Jaoui applaudit, lance des : «  C'est exactement ce que j'ai voulu dire ». Ou, plus amusant, Bacri et Jaoui viennent à gentiment s'écharper. Elle pertinente et élégante, lui toujours drôle, même quand il ne le veut pas. Les spectateurs constatent aussi l'affection portée par Jamel à sa nouvelle famille Jaoui - Bacri. «  Je les trouve trop classe. » Au cours de ces rencontres ayant lieu toute la semaine, «  il y a l'aspect paillettes, grand public. Les gens qui veulent juste voir des stars. Et puis l'aspect discussion, rencontre », résume Michel Vermoesen, président de la chambre syndicale des exploitants du cinéma du Nord - Pas-de-Calais.

(Site référence www.lavoixdunord.fr)

Voyez la vidéo ci-dessous:
Images : Stéphanie Bara et Bruno Masseboeuf



 


Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Vidéos (NOUVEAU)
commenter cet article

commentaires

Alice 03/09/2008 16:47

Et comme tu as pu certainement le voir dans un des teasers de "Parlez-moi de la pluie", Jean-Pierre Bacri ne filme pas non plus Agnès lorsqu'elle lance toute une réplique! ;-PNe t'énerves pas Benoît ;-P mais j'avoue que sur cette vidéo...Allez, la prochaine fois je mettrai peut-être une vidéo de Agnès toute seule comme une grande avec ses idées... en entier!

benoit 03/09/2008 11:57

je le dis et le redis, meme que cela m a couté des remarque la derniere fois que j ai di ca!!! et sur ce blog on est venu m expliquer que c'etai rien, qu ils avaient l habitude, qu'ils sont tes complices....je le repete! BACRI NE LAISSE JAMAIS AGNES EN PLACER UNE!!!! et je sens bien qu elle reste en retrait, pourtant toute les amorce d idée qu elle lance sont interresante et font avancer les idée d'un debat en cours, mais non, on la coupe tout le temps!