Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mot d'intro

"Quand Agnès travaillait peu, quand j'étais encore plus connu qu'elle, les gens s'asseyaient littéralement sur sa tête pour me parler. Nous sourions de voir aujourd'hui combien les choses ont changé, combien les mêmes ont changé d'attitude. Quant à moi, j'ai toujours attendu qu'elle ait du succès. Elle le mérite." JEAN-PIERRE BACRI

Ecoutez, découvrez


 

 


 

 

Contact

Envoyer MP sur Facebook
en cliquant ici
1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 08:26

Bonjour à tous.


Pour tous ceux qui n'ont pas pu aller applaudir Agnès et ses musiciens sur l'île de beauté dernièrement à l'occasion du festival de la guitare de Patrimonio, voici un petit compte rendu spécialement préparé par Monsieur André Gilormini.

Le festival a tenu toutes ses promesses. Les organisateurs avaient 
pris quelques risques en incluant dans le programme des musiciens
auxquels ils croyaient mais dont les médias ne parlent jamais.
Risques récompensés, car Bjorn Berge, John Butler et les Manouches
ont reçu des ovations dont les grosses pointures du programme comme
Robert Plant et Gilberto Gil auraient pu être jaloux...
La Nuit Latine a été particulièrement prenante. Dès la première partie, 
Katia Guerreiro, l'héritière spirituelle d'Amalia Rodriguez, a créé le choc.
C'est le Fado personnifié, et l'émotion du public était palpable.
En deuxième partie, Agnès Jaoui et ses musiciens nous ont entraîné 
dans un voyage passionnant et plein d'émotion à travers les pays latins.
Agnès est une grande chanteuse et une vraie musicienne. Rien à voir
avec ces actrices qui se lancent dans la chanson à grands renforts
médiatiques. Les rappels qu'elle a obtenus montrent bien que le public
ne s'y est pas trompé.
Le lendemain de la dernière soirée, un repas a réuni toutes les 
personnes ayant participé à l'organisation (une centaine). A ce repas
sont traditionnellement invités les musiciens ayant gagné la sympathie
générale par leur gentillesse. Cette année : les Manouches et Agnès Jaoui.
Ce repas finit toujours en musique, en toute simplicité et sans sono. 
Les Manouches nous ont donné un de ces concerts improvisés dont ils
ont le secret, puis ils ont demandé à Agnès de les rejoindre. Peu de
chanteurs auraient accepté de chanter sans leur orchestre, en plein air
et sans micro. Agnès n'a pas hésité une seconde et nous avons eu
droit à un petit récital qui fut un véritable bijou. Il faut dire qu'elle était
accompagnée par les meilleurs Tziganes d'Europe, en particulier
Tchavolo Schmitt à la guitare, le virtuose roumain Costel Nitescu au
violon et Marcel Loeffler à l'accordéon. Soutenue par leur accompagnement
vibrant et passionné, Agnès a chanté avec une sincérité et une force
saisissantes. Visiblement, elle s'éclatait.
Elle a déclaré par la suite qu'elle n'était pas près d'oublier cette soirée. 
Les organisateurs non plus !
... on a râté quelquechose non ?

En tout cas, félicitations aux organisateurs et longue vie au festival!

* Alice *       *>! ..... merci Monsieur Gilormini....!*<            

Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog Alice éclypsis - dans Interviews
commenter cet article

commentaires