Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mot d'intro

"Quand Agnès travaillait peu, quand j'étais encore plus connu qu'elle, les gens s'asseyaient littéralement sur sa tête pour me parler. Nous sourions de voir aujourd'hui combien les choses ont changé, combien les mêmes ont changé d'attitude. Quant à moi, j'ai toujours attendu qu'elle ait du succès. Elle le mérite." JEAN-PIERRE BACRI

Ecoutez, découvrez


 

 


 

 

Contact

Envoyer MP sur Facebook
en cliquant ici
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 17:14

Affiche-au-bout-du-conte-Bacri.jpgChers bloggers, je vous souhaite tout d'abord une excellente année 2013!

 

Un début d'année qui démarre sur les chapeaux de roues pour le duo Jaoui-Bacri. Avec "Au bout du conte" qui sort en salles le 6 mars 2013.

 

Un film de et avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Agathe Bonitzer.

 

Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin; une femme qui rêvait d'être comédienne et désespérait d'y arriver un jour; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui. Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu. Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu'au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à croire.

 

Je vous laisse patienter avec un des teasers (ci-dessous)... d'autres viendront s'ajouter prochainement ;-)

 

@ bientôt

*Alice*

 


 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog Alice éclypsis - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

veronique grisseaux 09/03/2013 14:07


Bonjour,


Juste un metit message pour vous dire que j'ai adoré “ Au bout du conte “, c'est vraiment jubilatoire ! Une écriture ... Waouh! Formidable! Le tandem Bacri Jaoui a encore fait Tilt !


En 2006, j'avais co-écrit avec Catel, un album BD chez Casterman :


“  Lucie... tout conte fait “... dans la même veine. Comme quoi les histoires de pricesse et de crapaud, c'est vraiment intemporel ! Cordialement.


Véronique Grisseaux