Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le mot d'intro

"Quand Agnès travaillait peu, quand j'étais encore plus connu qu'elle, les gens s'asseyaient littéralement sur sa tête pour me parler. Nous sourions de voir aujourd'hui combien les choses ont changé, combien les mêmes ont changé d'attitude. Quant à moi, j'ai toujours attendu qu'elle ait du succès. Elle le mérite." JEAN-PIERRE BACRI

Ecoutez, découvrez


 

 


 

 

Contact

Envoyer MP sur Facebook
en cliquant ici
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 14:29
"Parlez-moi de la pluie" sort demain dans les salles obscures.

Ecoutez les précisions de Bruno Cras sur
Europe 1 en cliquant ici


Source: www.europe1.fr
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 08:43

Le samedi 13 septembre 2008 sur France 5, le magazine Chez Fog, présenté par Franz-Olivier Giesbert, parle de l’actualité au sens large avec une nouvelle formule plus éclectique.

"Un mélange des gens et un mélange des genres", c'est la nouvelle formule adoptée par le magazine qui se veut résolument ouvert sur l'actualité.

Le samedi 13 septembre à 17h55 sur France 5, vous pourrez retrouver les invités du jour : Elie Wiesel (écrivain américain), Agnès Jaoui (comédienne française), Nathalie Kosciusko-Morizet (femme politique française) et enfin Jean-Marie Bigard (comique français).

L’émission, d’une durée de 52 minutes, sera présentée sous forme de débat entre quatre invités. Au programme, des échanges et commentaires sur l’actualité politique, culturelle et médiatique de la semaine. Il y aura également des enquêtes, portraits, critiques, archives, le tout en image. Anne Fulda, l’une des chroniqueuses, présentera "son bloc notes" en fin d’émission.

Source: www.tele7.fr

 

 


Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 13:16

L'émission "Ce soir ou jamais" s'ouvre au grand public et met le cap sur une émission un peu moins tout culturel/tout intellectuel. Démarrage le lundi 15 septembre, autour d'un Frédéric Taddeï en pleine forme et d'une pluie de stars du show-biz. Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri et Jamel Debbouze viendront en effet promouvoir Parlez-moi de la pluie, LA comédie de la rentrée, en salles le 17 septembre. (...)

Source www.tvmag.com
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 09:31
Bonjour à tous.

Jean-Pierre Bacri et Jamel Debbouze partagent l'affiche du troisième long métrage d'Agnès Jaoui, «Parlez-moi de la pluie». C'est le 17 septembre 2008 que ce film sortira sur les écrans.
Laurent Weil a reçu sur Canal +, la réalisatrice et ses deux comédiens dans sa nouvelle émission Extérieur jour (habituellement animée par Daphné Roulier).

Pour tous ceux qui ont râté hier à 11h35 la première diffusion de cette émission (durée:1h30), voici les dates de
rediffusions:

    * 03:40 - Mardi 09/09 sur Canal+ Cinéma

    * 06:05 - Mardi 09/09 sur Canal+

    * 01:50 - Mercredi 10/09 sur Canal+

    * 20:20 - Mercredi 10/09 sur Canal+ Cinéma

    * 07:40 - Vendredi 12/09 sur Canal+ Cinéma


Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 14:08

Bacri-Debbouze… Le duo est détonnant, évident, drôle, complémentaire : parfait. A l'écran, dans le dernier film d'Agnès Jaoui, «Parlez-moi de la pluie » (qui sort le 17 septembre), ils tournent ensemble un documentaire (Jean-Pierre Bacri, réalisateur sur le retour, Djamel Debbouze, réceptionniste surdoué pour le montage) sur une femme qui a réussi : Agathe Villanova (Agnès Jaoui), féministe fraîchement engagée dans la politique qui revient dans la maison de son enfance pour une dizaine de jours et un grand meeting. Autour d'eux, une poignée de personnages attachants avec, comme dans la vie en vrai, du rire et de l'émotion, du sérieux et du dérisoire, et pathétique et de l'absurde.

A la ville, le duo Bacri-Debbouze fonctionne aussi bien que sur l'écran. Hier soir, ils étaient à Toulouse, pour présenter « Parlez-moi de la pluie » au public du Gaumont Wilson, séduit et enthousiaste.

Vanneur, forcément, mais assez posé quand même, Djamel Debbouze défend son « premier rôle d'adulte au cinéma » :

« C'est vrai que c'est la première fois la première fois que j'incarne un adulte, avec tout ce que ça comporte de complexité. Numérobis, dans « Astérix » ou mon personnage dans « indigènes » n'avaient pas tout à fait fini de grandir, ils avaient encore du chemin à faire. Là, c'est quelqu'un qui commence à faire de vrais choix, à prendre des décisions… avoir quelque chose à défendre pour un acteur, c'est un bonheur. Et puis avec Jean-Pierre on se connaît depuis longtemps, ça se passe bien ».

Ce rôle que le couple Bacri-Jaoui a écrit spécialement pour lui va lui donner une autre dimension au cinéma. Le passage vers un nouveau Djamel, demain ?

« Le Djamel de demain, c'est quelqu'un qui n'existe pas. Je ne sais pas où je vais, je n'ai pas de plan de carrière, je marche à l'instant avec deux moteurs : l'envie et le doute ».

Jean-Pierre Bacri, lui, marche avec Agnès Jaoui : écriture à deux, en symbiose : « Ca fait 22 ans qu'on se connaît, c'est la femme de ma vie. On écrit ensemble à partir d'un thème qui nous intéresse, et on puise nos personnages dans les gens qui nous entourent. Faire un film choral, c'est presque politique comme façon d'écrire : j'aime les bandes, les groupes, le foot, ce qui est collectif. Et les héros qui ne sont pas Rambo, comme il y en a plein dans la vie, pas imbattable, au contraire très battable même. Comme mon personnage pas très bien dans sa peau, avec des distractions comme ça. C'est un ami à moi et je le revendique ! »

Il revendique aussi les prises de positions du film, glissées mine de rien et plus que percutantes -sur ceux qui ont du mal à se faire leur place dans notre monde- ou sur la « fumette» : « La diabolisation du joint nous gonfle, avec des gens comme Sarko, alors que l'alcool fait de vrais massacres sur les routes et dans les vies. Mais les lobbys de l'alcool et l'Etat font de l'argent avec. »Bacri sans langue de bois, tel qu'en lui-même, comme on l'aime.

Article rédigé par Viviane Nortier pour La Dépêche

Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 18:44
Bonjour à tous.

Il est enfin arrivé, tout beau tout neuf, le site officiel du nouveau film d'Agnès Jaoui.

www.parlezmoidelapluie-lefilm.com

Pour le visiter, cliquez
ici
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 16:04
Bonjour à tous.

Je tiens, au passage, à remercier tous ceux qui m'ont envoyé des mails pendant mes vacances, et comme je suis de retour, je vais pouvoir y répondre petit à petit et chacun aura sa réponse!

J'en profite pour vous dire que, oui, Agnès Jaoui n'a pas pu (pour des raisons personnelles) assister à la toute première avant-première de son film à Cotignac le 15 Août dernier.

Une rentrée chargée avec la sortie prochaine de "Parlez-moi de la pluie".

Par ailleurs, le site Allociné nous donne quelques détails sur ce prochain long métrage:


Parlez-moi de la pluie marque la septième collaboration cinématographique de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Ils se sont déjà donné la réplique dans Cuisine et dépendances (1993), Un air de famille (1996) On connaît la chanson (1997), Le Goût des autres (2000) et Comme une image (2004), des films qu'ils ont écrits, tout comme le dyptique Smoking/No Smoking (1993), dans lequel ils ne figurent en revanche pas en tant que comédiens. Parlez-moi de la pluie est par ailleurs la troisième réalisation d'Agnès Jaoui, qui était également derrière la caméra pour Le Goût des autres et Comme une image.

Le couple Bacri/Jaoui désirait depuis longtemps travailler avec Jamel Debbouze. Parlez-moi de la pluie est le fruit de cette envie forte, comme l'explique Jean-Pierre Bacri : "Le film est parti du désir de travailler avec Jamel. C'est un mec formidable que j'adore, humainement et professionnellement. Il a du talent et il est drôlissime. On cherchait vraiment le moyen de faire quelque chose avec lui. Ça fait presque dix ans que je le fréquente." Agnès Jaoui ajoute : "Ils ont essayé d'écrire un scénario ensemble et quand je les voyais tous les deux, je me disais : il faut filmer ça ! Il y a une alchimie entre eux, comme une aimantation naturelle. Ils nous communiquent ce plaisir à être ensemble, une très forte complicité humaine, artistique et même culturelle."

Parlez-moi de la pluie marque le retour à la comédie pour le couple Bacri/Jaoui. Agnès Jaoui explique que le fait d'être "plus drôles, c'était voulu dès l'écriture. Comme une image était un film plutôt sombre et on avait envie de revenir à la comédie. Quant au côté plus sentimental, ça nous échappe sans doute davantage, peut-être parce que ça vient aussi beaucoup des comédiens."

Jamel Debbouze explique que Parlez-moi de la pluie est le film dans lequel il joue pour la première fois un adulte. "Je n'avais jamais joué un adulte", raconte-il. "C'est pour ça que je dis que c'était un rôle sur mesure : ils me connaissent bien, ils savaient que j'en serais capable ! Agnès et Jean-Pierre Bacri ont de la sollicitude et de la bienveillance à mon égard, ils m'aiment vraiment, ils savent ce qui me touche. On est des amis dans la vie, avec tout ce que ça implique. Ils ont été chercher chez moi ce qui leur plaisait. Je garde une part d'enfance, bien sûr, et j'espère que je la garderai toute ma vie. Mais sur ce film, je me suis senti devenir un homme, avec tout le questionnement et le mal-être que cela suppose, et que je préférais enfouir jusque-là."

Au coeur de Parlez-moi de la pluie se trouve la notion d'"humiliation ordinaire". L'acteur Jamel Debbouze revient sur cette notion, qu'il a souvent abordée avec Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui : "Ensemble, on parle très souvent de l'humiliation ordinaire, du racisme de la boulangère qui fait passer la petite dame blanche avant la petite Renoi. Cette forme de condescendance est ce qu'il y a de plus pernicieux aujourd'hui et il est indispensable de le relever. Ce que vit la mère de Karim dans le film, ma mère l'a vécu toute sa vie : se faire tutoyer par la pharmacienne, c'est pas grave en soi, mais c'est très grave en soi. (...) Je suis un des mieux lotis mais je continue de subir l'humiliation ordinaire par moments. Vous imaginez les autres ? C'est notre quotidien, un lieu commun, mais il n'empêche qu'il est dangereux, vicieux, et qu'il fait mal. J'aime la manière dont Agnès et Jean-Pierre Bacri traitent ce mal du XXIe siècle : en s'arrêtant au détail parce que le diable est dans le détail. Ils n'ont pas d'idées toutes faites, d'a priori, ils ne cessent de revoir la copie de l'humanité."

Parlez-moi de la pluie marque les débuts à l'écran de l'Algérienne Mimouna Hadji. Agnès Jaoui revient sur cette rencontre qui a eu une grande influence sur le scénario : "Une partie de son histoire a inspiré le personnage du film, je ne pouvais pas imaginer qu'elle soit jouée par quelqu'un d'autre. J'adore cette femme. Elle est venue d'Algérie à 17 ans avec son mari et on l'a rencontrée parce qu'elle était gardienne d'une maison qu'on louait. Cette femme est étonnante et exceptionnellement attachante. Au bout de trois jours, elle prenait les chefs déco par la main et était aimée de tout le plateau."

Le titre Parlez-moi de la pluie est inspiré à la fois d'une chanson de Georges Brassens et d'une phrase du philosophe danois Søren Kierkegaard. Agnès Jaoui cite ainsi les paroles de L'Orage, une chanson de Brassens dans laquelle ont peut entendre la phrase "Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps. Le beau temps me met en rage et me fait grincer des dents." Quant à Jean-Pierre Bacri, il cite "la phrase de Kierkegaard citée par le mari de Florence au début du film, qui dit en substance que l'angoisse est le possible de la liberté."

Pour découvrir les 3 nouveaux teasers, cliquez ici

@ bientôt
*Alice
*


Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 09:23
Bonjour à tous.

"Parlez-moi de la pluie" sortira donc en salle le 17 Septembre prochain. Mais pour les plus impatients d'entre-vous, quelques avant-premières seront projetées dans les salles obscures françaises.

Voici les lieux dans lesquels vous pourrez voir ce film cette semaine:
(Attention cet article est évolutif *)

* Le Cézanne

1, rue Marcel-Guillaume - 13100 Aix-en-Provence

0 892 892 892 puis tapez #1333  prochaine séance Mardi 9 Septembre

* Devosge

6, rue Devosge -  21000 Dijon

0 892 892 892 puis tapez #2122 prochaine séance Dimanche 14 Septembre

* Cinemarine

Av. de la Plage – 29950 Benodet

0 892 892 892 puis tapez #2990 prochaine séance Jeudi 11 Septembre

* Gaumont Toulouse Wilson

3, place du President-Wilson - 31000 Toulouse

* Le Meliès

10, place Jean Jaurès - 42000 Saint-Etienne

0 892 892 892 puis tapez #4244 prochaine séance Jeudi 11 Septembre

* Méga CGR

Rue Gustave Zede - Zone du Manebos - 56600 Lanester

0 892 892 892 puis tapez #5666 prochaine séance Lundi 15 Septembre











* Mises à jour régulières sur ce post!
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 09:02
Bonjour à tous.

Avant de partir en vacances pour certains, comme pour moi d'ailleurs, avant de laisser en "stand by" le blog pour une quinzaine de jours, je tiens à vous faire partager les deux premiers teasers du prochain long métrage d'Agnès Jaoui
"Parlez-moi de la pluie"!

Pour celà, il vous suffit de cliquer
ici


Ci-dessous, deux captures d'écran concernant deux scènes très drôles!




















Merci à Francesca
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 15:01

Pour en savoir plus sur la 2ème édition de ce Festival des Toiles du Sud, cliquez ici
Repost 0
Published by Agnès Jaoui le blog - dans Actualités
commenter cet article